Contenu principal

Pour vaincre une situation d'intimidation, il ne faut pas hésiter à poser des limites, dire NON ou parler à une personne en qui tu fais confiance.
Voici quelques scénarios qui te guideront à améliorer ta situation :

Assez, c'est assez!

À l'école, un de mes collègues de classe avait l'habitude d'emprunter mes crayons, ma gomme à effacer et mes stylos sans me le demander et me les retournaient toujours brisés. Bien que je lui aie répété à plusieurs reprises que cela me dérangeait, il continuait comme si de rien n'était. De plus, même après lui avoir indiqué mon nom correctement, il se moquait en le prononçant à sa façon pour m'offenser. Après plusieurs répétitions, je me suis affirmé en le mentionnant au professeur. Les choses ont finalement changé! Celui-ci me laisse maintenant tranquille.

L'ampleur de la jalousie

Un jour, alors que je retournais chez moi, une fille m'a poussé au sol pour ensuite m'écraser la main avec son vélo. C'était un avertissement; celle-ci ne voulait pas que j'entretienne une amitié avec SON amie. Elle était possessive et très jalouse. Sans hésitation, j'ai informé mes parents de cet incident, car je ne voulais pas que la situation se répète ou s'aggrave avec le temps. Mes parents on donc immédiatement contacté les parents de cette personne qui se sont chargés de la situation. Celle-ci n'a jamais recommencé.

Pour le plaisir du hockey

Le hockey est un sport d'hiver que nous pratiquons pour nous distraire et nous amuser, cependant, lorsque la mise en échec est permise, ce sport est très dur physiquement. Lors d'une joute en particulier, un de mes amis se faisait constamment plaquer. Ce plaquage effectué par l'autre équipe avait comme but de le blesser pour le sortir du jeu, car il était très talentueux et donc considéré comme une menace. Aussitôt que j'ai deviné leur tactique, j'en ai informé l'arbitre afin que celui-ci mette fin à ces gestes violents. Je suis fier de mon action qui a permis à mon ami de poursuivre la joute sans incident. Celui-ci m'a même remercié de mon action!

Apprendre à s'affirmer

Alors que je marchais dans les corridors de l'école, une personne avait l'habitude de tirer mon gilet afin que je la suive, peu importe si j'étais occupé à autre chose. Je me sentais un peu comme un objet, étant donné que cette personne ne vérifiait jamais si cela me convenait. Trouvant le geste un peu déplaisant, mes amis sont intervenus et ont parlé à cette personne. De plus, ils m'ont aidé à m'affirmer. Grâce à eux, cette personne a corrigé son comportement et me demande maintenant de façon verbale si je veux l'accomopagner. Quelle différence! 

À retenir

Depuis quelques années, l'intimidation a pris une grande place dans la vie des jeunes, c'est pourquoi :

  • il faut encourager les victimes à dénoncéer l'état des choses et à s'affirmer afin que la situation cesse;
  • il ne faut surtout pas répliquer, car l'intimidation pourrait empirer;
  • les témoins d'intimidation ne doivent pas hésiter à signaler un cas d'intimidation, afin de ne pas empirer la situation.

Si tu crois être la cible d’intimidation, parles-en à une personne en qui tu fais confiance (parents, enseignants, direction scolaire, ligne d’écoute, etc.). Pour de l’appui additionnel, consulte la section Nous joindre.